La mer

27 mai
Split – Croatie
Au sommet seul, assis sur ce banc je l’observe. Elle est une au féminin. C’est une entité, un personnage mystique à mes yeux. Très tôt le matin, en me concentrant sur son rythme,  il y’a une harmonie qui s’émane. Comme un vide. Pas de ciment, de maisons ou de rues ; que ces petits moteurs qui ronronnent comme si étouffés par l’eau. Les goélands te survolent toi la mer. Ces marins sur leur voilier ils s’exhilent des terriens. Loin, loin, très loin ; ils vont là retrouver les dauphins de la Dalmacija.

Portrait de la Dalmacija (cõte croate)

Ces petites maisons de pierre et aux tuiles romanes, je les vois  contemple du haut de la petite ville.

image

 

Elles s’érigent de haut 

en

bas

 

De la montagne à la mer

 

 

 

 

Tes richards, tes bourgeois te parcourent, te sillonnent en vitesse par tes grandes veines bourrées de magasins. Ceux-là OUI ceux-là, ils oublient ne peuvent voir tes ruelles.

image
Ces rue-elle-elles (tellement elles sont etroites)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles leur sont inconnues, n’ont pas de noms, sont habitées par ces vieux gens aux bords de leur portes. Ils se posent, jasent, jouent aux échecs avec les voisins, les cousins.

Maisons brûnies par le soleil, visages érodés par le vent.

Publicités

One comment on “La mer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s